Une merveilleuse jeunesse que l’on détruit

9 juin 2015

Il m’arrive de temps en temps d’être invité à aller parler avec des lycéen-ne-s, souvent après qu’ils aient regardé un de mes films. Le plus souvent, je me retrouve face à trente adolescents nés très loin des beaux quartiers et avec qui je passe un moment exceptionnel. Il me faut généralement plusieurs jours pour me remettre de la rencontre avec ces gamin-e-s formidables que l’on éteint ...
Lire la suite sur Médiapart :

[->http://blogs.mediapart.fr/blo...]

http://blogs.mediapart.fr/blog/patr...

Archives